Toutes les Revues N° 22 - PRINTEMPS 2009

SOMMAIRE

L’ÉCHO DES CABANES.
DOSSIER KLAUS
     La tempête frappe au cœur de la tradition
     Le grand Sud-Ouest meurtri dans son cœur et dans son âme
      « C’est une partie de notre vie qui s'en va »
      L’aide ne viendra pas des assurances
      « Il faut avoir le courage de repartir »
GENETIQUE - Palombe blanche
INDEX des articles parus dans les N°10 à 20
ELEVAGE - Construire la volière idéale
PALOMBE & RUGBY - Joël Bétous
Autour d’elles… je ne veux qu’ailes
GIFS -  Huit palombes  sous « surveillance rapprochée »
ETRANGER - Biset à la fronde
La tête dans le ciel…
ITALIE - La magie du Bois Mesola
LES RECETTES DU PALOUMAYRE
Infos sur les chenilles

 
EDITO

Klaus, dix ans après Martin, ça recommence…

Nous avons bouleversé le contenu du magazine à la dernière minute à la suite de la catastrophe subie par tous les paloumayres du sud-ouest.

Alors que nous finissions à peine d'éponger les dégâts de la tempête de 99, ( 100 000 hectares ont été replantés dans le Médoc ) presque dix ans après, voilà que le ciel nous retombe sur la tête et les dégâts subis sont au-delà de ce que l'on peut imaginer. 300 000 hectares de forêt ont été dévastés dont un bon quart où il ne reste rien. L'ouragan Klaus, force 12 sur l'échelle de Beaufort, n'a donc pas laissé beaucoup de palombières debout, il a également tué 4 personnes par des chutes d'arbres.
Dans bon nombre de palombières tout est à refaire, s'il reste assez d'arbres pour remonter au même endroit.  Pour d'autres, il faudra trouver un autre lieu ou changer de technique, quitte à chasser au sol comme les « rouquetières ».
J'ai entendu plusieurs chasseurs parler de se regrouper sur un site commun pour bénéficier de ce qui reste d'une palombière, mais encore faut-t-il trouver le site, ce qui ne sera pas évident et les places seront chères.
Abasourdis, beaucoup d'anciens disent ne pas avoir le courage de remonter leur chasse et échafaudent déjà des plans pour aller chasser chez l'un ou chez l'autre. Les palombes qui les nargueront au prochain passage d'octobre risquent de leur soulever le cœur. Ne croyez pas qu'ils en resteront là, ils remonteront leur palombière, coûte que coûte, là ou ailleurs, à condition bien sûr qu'il reste quelques arbres pour chasser.
Par solidarité avec la population forestière, les chasseurs se sont mis tout naturellement à leur disposition. Si nous sommes chasseurs de palombes, nous n'en sommes pas moins citoyens et l'entraide a fonctionné à fond dans les petits villages landais. Habitués à manier la tronçonneuse, les paloumayres ont donné un coup de main pour dégager les routes et les chemins d'accès aux maisons.

Je souhaite bon courage à tous les « collègues » sinistrés, je sais que la passion est un moteur mais sera-t-il assez puissant pour se relever ?

Philippe Ducos, rédacteur en chef.

EXTRAITS D'ARTICLES
  • Elevage
  • Gifs
  • Dossier Klaus
 
LA RECETTE

Lapin

Ingrédients :
1 lapin de garenne.
Farce : 1/3 du poids du lapin( 1/3 veau, 2/3 porc haché fin )
Vin rouge un peu tannique
Bouillon ( pot-au-feu ou autre… ).
Les autres ingrédients tels qu’ils arrivent dans la recette.

Désossez votre lapin et laissez mariner 24h dans un peu d’huile et l’armagnac , la branche de thym effeuillée, la pèberine, les épices.
Incorporez à la farce les abats du lapin et l’échalote hachés, de la poudre de champignons( cèpes, trompettes… ), réservez au frais.
Faire sauter vivement la carcasse du lapin, ajouter l’oignon, la carotte, mouillez avec le vin bouilli et le bouillon. Portez à ébullition et écumez, ajoutez le bouquet garni, couvrez et laisser frémir à tout petit, tout petit bouillon pendant des heures, jusqu’à ce que la sauce prenne une belle coloration foncée. Passez et réservez jusqu’au lendemain.
Faire sauter à feu très vif les morceaux de lapin de façon à les colorer, sans les cuire à cœur. Concassez grossièrement au couteau et incorporez à la farce. Rectifiez l’assaisonnement*.
Etalez sur la table le film étirable puis la crépine. Disposez la farce en long(*), entourez de crépine et serrez avec le film. Faites un nœud à chaque extrémité du cylindre obtenu et percez avec une épingle l’enveloppe de plusieurs dizaines de trous. Disposez le « bébé » dans un récipient de cuisson où il sera à l’étroit ( style moule à cake )et recouvrez de sauce au vin. Enfournez à 150°, portez à ébullition. Baissez le four à un peu moins de 100°, recouvrez le moule de papier film puis de papier aluminium , laissez au chaud 3h30. Mettez au frais sans toucher .
Une fois refroidi, taillez votre rouleau de lapin en portions de 150g environ. Enfermez  chacune d’elles dans de la pâte feuilletée, fermez avec de la dorure ( jaune d’œuf détendu )et entreposez au frais, la « cicatrice » en bas.
Quand les convives sont à l’apéritif, chauffez le four à 200°, passez la pâte à la dorure, faites un petit trou au sommet pour la vapeur et enfournez pendant 20 à 25mn. Servez avec des pommes rissolées ( aux cèpes, bien sûr ! ) et la sauce cuisson que vous aurez faite réduire.

*si cela ne vous tente pas de goûter à cru le mélange, faites-en cuire à la poêle la valeur d’une cuillère à café.
(*)on peut disposer en son centre un rouleau fin de foie gras cru agrémenté ou pas de truffe !

Alain Darroze

  • n°61
  • n°60
  • n°59
  • n°58
  • n°57
  • n°56
  • n°55
  • n°54
  • n°53
  • n°52
  • n°51
  • n°50
  • n°49
  • n°48
  • n°47
  • n°46
  • n°45
  • n°44
  • n°43
  • n°42
  • n°41
  • n°40
  • n°39
  • n°38
  • n°37
  • n°36
  • n°35
  • n°34
  • n°33
  • n°32
  • n°31
  • n°30
  • n°29
  • n°28
  • n°27
  • n°26
  • n°25
  • n°24
  • n°23
  • n°22
  • n°21
  • n°20
  • n°19
  • n°18
  • n°17
  • n°16
  • n°15
  • n°14
  • n°13
  • n°12
  • n°11
  • n°10
  • n°9
  • n°8
  • n°7
  • n°6
  • n°5
  • n°4
  • n°3
  • n°2
  • n°1
 
 
Abonnement
N° 61
HIVER 2018

D

La Boutique