Toutes les Revues N° 33 - HIVER 2011

 4 ECHO DES CABANES
 6 DOSSIER
  - Du retard et du recul
  - Les paloumayres racontent leur migration...
 18 PALOMBE.COM - Migration 2011
 22 PALOMBE ET RUGBY - Quand le rugby s’invite à la palombière
 24 REPORTAGE - Forum de Radio Palombe
 26 TECHNIQUE - Chasse à l’affût: Mode d’emploi
 29 Courrier du lecteur
 30 La chasse à Larrau va-t-elle disparaître?
 32 CALENDRIER 2012
 34 GIFS - Balises Argos
 36 BAGUAGE - Dans le Tarn, on suit la reproduction au nid
 38 HISTOIRE - Les palombes, bienvenues chez les ch’tis!
 41 ANCP
 42 VRAI OU FAUX - Les Volières où les appelants vont passer l’inter-saison
 46 TECHNIQUE - Piégez vos palombières!
 50 La tête dans le ciel…
 53 ITALIE - “Mon”octobre ou le journal d’un rêve"
 56 LES RECETTES DU PALOUMAYRE

 
EDITO

Ça pour une surprise c’est une surprise !


Cher ami(e)s Paloumayres,
Tous les compteurs s’affolent, quand le 31 octobre 500 000 palombes débarquent le long des côtes du golfe de Gascogne pour passer les Pyrénées, alors que ce même jour, avec des conditions climatiques identiques, un vent identique, ce sont autant de belles bleu sinon plus, qui étaient stockées pour une partie dans le «triangle magique», qui se mettent à reculer sur un autre couloir de migration. Allant jusqu’à remonter au-dessus du plateau des milles vaches, endroit stratégique de passage des palombes dans le massif central. De quoi défrayer les chroniques. Alors que nous n’entendons parler en ce moment que de crise économique, c’est une remise en question de tous les principes de migration qui se prépare, une crise palombistique dirons-nous…
Avec un début de migration tardif, autour du 14 octobre, puis un phénomène récurrent de recul, qui a duré près de dix jours dans certains endroits. Cette migration atypique a fait des heureux mais aussi des malheureux, car elle  s’est concentrée sur les axes principaux délaissant les axes annexes et délaissant de nombreuses cabanes qui pour certaines, ont vu plus de vols de recul que de vols au passage (axe Nord-Sud). Mais les années se suivent et ne se ressemblent pas, et nous devons prendre ce que la nature nous donne. Prenons pour exemple les cueilleurs de champignons, qui ont de bonnes et de mauvaises années, avec ou sans grosse pousse.
D’autre part de nombreuses informations sur la migration et sur le mode de fonctionnement de notre chère palombe nous sont apportées grâce aux balises Argos. Un signal d’une des balises a été émis au beau milieu du golfe de Gasconne à 23h ; à moins que notre joli palombe fut en train de prendre un bain de minuit. Cela montre bien que la palombe migre la nuit, de plus sur la mer, alors que beaucoup affirmaient le contraire. Nous pouvons aussi voir qu’il arrive que certaines migratrices ne migrent pas une année, restant sur le site d’hivernage, et reprennent la migration l’année suivante.
En revanche depuis deux ans de plus en plus d’oiseaux passent l’hiver en France, et essentiellement sur trois zones, car fournies en nourriture et principalement en maïsiculture. Zones qui sont le Sud-Ouest de la France et plus particulièrement sur les Landes et le Gers, le Centre de la France avec la Sologne et le Nord de la France. Ce qui montre que la France est en passe de devenir le premier pays hivernant de la palombe. Cela entraîne de nombreuses questions, notamment comment allons-nous gérer ces populations d’oiseaux?
Est-ce que ce phénomène est durable, ou bien cela peut-il varier comme les dates de migration?
Car rappelons que l’an dernier au 4 ou 5 Octobre un quart de la migration était déjà passé.
Cela entraîne de nombreuses hypothèses, comme le fait que toutes les palombes qui ont reculé, peuvent-être des palombes qui étaient  arrivées tôt en hivernage dans le Centre et dans le nord de la France. Et, de par leur instinct grégaire, elles auraient suivi les grandes migratrices plus au sud. Arrivées dans le Sud-Ouest, ces palombes seraient alors remontées à leur site d’hivernage initial. Mais je vous laisse le soin de découvrir toutes ces réponses dans notre dossier…
Nous sommes simplement en train de nous rendre compte que, encore une fois, la palombe est seule maître de son destin, et que malgré internet, malgré le progrès, elle migre quand elle l’a décidé sans que l’on puisse forcément le prévoir et le maîtriser. Et c’est ce qui fait le charme de cette chasse.
Rappelons que la chasse est un loisir amateur et un plaisir, un art de vivre traditionnel qui se perpétue. Est-ce que le bonheur ne réside pas simplement, loin des factures, des chiffres, des polémiques et de l’argent, mais simplement au fond d’un bois, dans une cabane ou un «jouquet», a attendre cet oiseaux tant chéri, qui fait tourner tant de têtes, la palombe.

Je laisse le mot de la fin à un de nos lecteur qui nous a adressé un e-mail, et qui résume bien  notre passion.
«Je reviens vers vous après quelques années d’absence mon métier m’a éloigné des palombes et de tout ce qui va avec. Tous les matin je fais mon pain pour servir les paloumayres qui vont en palombières, et j’ai le cœur gros de les voir partir. Mais peut être si cela veut le faire, je vais essayer de remettre le pieds à l’étrier. Pas dans ce beau département du 40, mais sur mes terres dans le 32 et plus modestement. Alors je rattrape déjà le retard en images par votre revue et merci de me permettre de sortir de mon fournil.
Sachez apprécier toutes et tous la chance qui vous unis, et toutes ces images qui vous animent le soir et pour toujours. Merci encore et bonne chance a tous ou que vous soyez ne vous éloignez jamais de ce qui nous unis cette magnifique passion.  Pascal SOULES »

Adishatz

EXTRAITS D'ARTICLES
  • Du retard et du recul
  • La chasse à Larrau va-t-elle disparaître?
  • Piégez vos palombières!
 
LA RECETTE

Jarret de boeuf au vin rouge.

1 beau jarret de bœuf. 2 bouteilles de vin. 3 oignons. 3 carottes. 2 gousses d’ail. 1 bouquet garni. 1 cuil de farine. Sel, piment d’Espelette.
Mettre le vin à chauffer dans une casserole et porter à ébullition. Pendant ce temps dans une cocotte, faire dorer le jarret flanqué des légumes émincés, mettre la cuillère de farine et une noix de beurre, torréfier la farine et mouiller avec le vin flambé, salez, espelettez. Laisser cuire une heure à frémissement. Laisser refroidir et recommencer. Refaire l’opération 4 ou 5 fois jusqu’à ce que la viande, devenue moelleuse, se détache de l’os. Le vin a réduit, sortez le bouquet garni et mixez pour la lier, la verser au fond du plat de service et déposer les morceaux de jarret. L’idéal de cuisson serait que la viande soit si confite dans le vin qu’on peut la couper et servir avec une cuillère.
Servir avec les topinambours…


Topinambours rissolés

Topinambours, graisse de canard, beurre. Sel et piment d’Espelette.
Epluchez les topinambours ou, s’ils sont très frais et à peau fine, les frotter avec du gros sel et éponge métallique, rincer. Les tailler et faire sauter à la poêle avec un peu de graisse, et une fois dorés, enfournez à 200° avec une noix de beurre. Le topinambour sera cuit quand il sera moelleux, goûtez, salez et espelettez.

Le topinambour étant suave, si cette douceur vous déplaît, faites un petit déglaçage au vinaigre blanc.
Fricassée de champignons

Un panier de champignons…selon votre fortune…! cèpes, girolles, pieds violets, pieds de mouton, lactaire, trompettes… Un verre de «retour de sauce» au vin rouge (daube, coq au vin, civet…) un bel oignon, 2 échalote, 2 gousses d’ail, 2 tranches fines de jambon de Bayonne.
Emincer le jambon, l’oignon et les échalotes, les faire revenir dans une cocotte, colorer et verser la sauce au vin. Pendant ce temps, faire revenir les champignons et les faire bien suer, jusqu’à les faire dorer, puis mettre dans la cocotte. Porter à frémissement et laisser reposer jusqu’à réchauffage au moment de servir. Superbe pour accompagner une viande blanche, ou même mettre dans des pâtes, ce sera mieux que certaines bolognese!

  • n°60
  • n°59
  • n°58
  • n°57
  • n°56
  • n°55
  • n°54
  • n°53
  • n°52
  • n°51
  • n°50
  • n°49
  • n°48
  • n°47
  • n°46
  • n°45
  • n°44
  • n°43
  • n°42
  • n°41
  • n°40
  • n°39
  • n°38
  • n°37
  • n°36
  • n°35
  • n°34
  • n°33
  • n°32
  • n°31
  • n°30
  • n°29
  • n°28
  • n°27
  • n°26
  • n°25
  • n°24
  • n°23
  • n°22
  • n°21
  • n°20
  • n°19
  • n°18
  • n°17
  • n°16
  • n°15
  • n°14
  • n°13
  • n°12
  • n°11
  • n°10
  • n°9
  • n°8
  • n°7
  • n°6
  • n°5
  • n°4
  • n°3
  • n°2
  • n°1
 
 
Abonnement
N° 60
AUTOMNE 2018

D

La Boutique