Toutes les Revues N° 42 - PRINTEMPS 2014

4    L’ECHO DES Cabanes…
10    DOSSIER - Débat ouvert sur les prélèvements
20    PALOMBE ET RUGBY - Michel Murat : convivialité et partage
22    DECOUVERTE - Guy Louret et Sébastien Bouchereau
24    RECHERCHE - Des années de travaux sur un oiseau surprenant
27    Paloumayres d’ici ou d’ailleurs
30    PANTIERES - Palombières et pantières. Saison 2013
32    Index
34    HIVERNAGE - Les palombes se comptent depuis le ciel
38    Autour d’elles... - Donnez-moi du dru !
41    Les mots gascons des paloumayres
42    PORTRAIT - Clin d’oeil à quatre générations de paloumayres
44    CHIENS - Le stress guette aussi notre chien ! 
46    PASSION - Mini palombières, maxi passion
48    « LA TETE DANS LE CIEL... »
52    ITALIE - Signes prémonitoires du passage, stratégie migratoire et diverses petites notes
56    LES RECETTES DU PALOUMAYRE

 
EDITO

Palombes ou pigeons ?
Pendant très longtemps, nous, les chasseurs de palombe du sud-ouest, étions considérés comme des survivants d’un autre temps à qui on prêtait parfois des pratiques condamnables. Il faut bien avouer que certains d’entre nous entretenaient ce mystère : être admis dans notre monde nécessitait une sorte d’initiation. Le fait de passer le mois d’octobre dans une cabane au fond des bois, entre hommes le plus souvent, relevait de l’incongru pour la plupart des gens dits « normaux ». Et cet oiseau que nous chassions ! Que nous vénérions ! : un vulgaire « pigeon » que, dans notre souci de tradition nous persistions à appeler « palombe ». De quoi faire naître bien des interrogations et parfois des jalousies.
Cette vision plus ou moins étriquée de la chasse à la palombe est en train de devenir caduque, car notre palombe – qu’on persiste à appeler pigeon hors de chez nous – est devenue le gibier le plus chassé de France, et nos pratiques, -autrefois jugées singulières- risquent bientôt revendiquées dans tout l’Hexagone (voir l’écho de Pierre Verdet) puisque l’utilisation d’appelants vivants jusqu’alors limitée géographiquement, pourrait bien être généralisée. Nous pourrions en tirer satisfaction : notre mode de chasse jugé dégradant pour l’oiseau captif par les plus extrémistes est maintenant envisagé un peu partout. Nous pourrions en effet... mais nous ne le ferons pas car cette ferveur subite pour nos traditions cache des objectifs peu avouables : tout simplement augmenter des prélèvements jugés déjà excessifs (voir le dossier de Pierre Verdet).
De chasseurs originaux faudra-t-il que nous devenions les protecteurs d’une espèce en danger ?  Chiche ! Mais là, tout est à inventer.  

René LAFFORE, rédacteur en chef

EXTRAITS D'ARTICLES
  • Débat ouvert sur les prélèvements
  • Des années de travaux sur un oiseau surprenant
  • Les palombes se comptent depuis le ciel
 
LA RECETTE

Palombe confite garniture Chartreuse

Ingrédients (pour 4 personnes):

- 4 palombes confites
- 1 tranche de jambon de Bayonne
- 2 tranches de ventrêche moyennement épaisses
- 100 g de chair à saucisse
- 1 cœur de chou frisé
- 2 belles carottes
- 2 navets ronds
- 2 pommes de terre
- 1 oignon
- 2 gousses d’ail


Préparation :

Dans une sauteuse, faire fondre la tranche de jambon et l’oignon émincés. Ajouter l’ail écrasé puis la chair à saucisse. Faire rissoler à façon.

Recouvrir du chou finement émincé, mettre un couvercle et laisser mijoter jusqu’à la cuisson al dente du chou. Assaisonner selon le goût désiré.
Cuire à l’eau les carottes, les navets taillés en bâtonnets et les pommes de terre tournées à l’anglaise.

Napper les timbales de film étirable. Y poser sur le fond un morceau de ventrêche bouillie.

Réchauffer au four les palombes confites sans les dessécher. Égoutter les palombes pour extraire le surplus de graisse et les réserver au chaud.

Chemiser les bords des timbales en alternant navet et carottes. Garnir le centre du mélange chou/chair à saucisse. Bien compresser après contorsion du film. Mettre à réchauffer 1 minute au four à micro-ondes.
Ôter le film, retourner la Chartreuse de légumes sur l’assiette et rajouter les palombes.

Déguster sans modération.

  • n°58
  • n°57
  • n°56
  • n°55
  • n°54
  • n°53
  • n°52
  • n°51
  • n°50
  • n°49
  • n°48
  • n°47
  • n°46
  • n°45
  • n°44
  • n°43
  • n°42
  • n°41
  • n°40
  • n°39
  • n°38
  • n°37
  • n°36
  • n°35
  • n°34
  • n°33
  • n°32
  • n°31
  • n°30
  • n°29
  • n°28
  • n°27
  • n°26
  • n°25
  • n°24
  • n°23
  • n°22
  • n°21
  • n°20
  • n°19
  • n°18
  • n°17
  • n°16
  • n°15
  • n°14
  • n°13
  • n°12
  • n°11
  • n°10
  • n°9
  • n°8
  • n°7
  • n°6
  • n°5
  • n°4
  • n°3
  • n°2
  • n°1
 
 
Abonnement
N° 58
PRINTEMPS 2018

D

La Boutique