Toutes les Revues N° 55 - ÉTÉ 2017

4 L’écho des Cabanes…

10 Dossier : 

- 10 Tradition et évolution de la palombière

- 12 Les filets « pantes »

- 16 Une palombière de type landais aujourd’hui

18 Palombes et rugby - Jean-Jacques Gleise 

20 Corse - Sur le sentier des pigeons

24 Dossier Nuisible:

- 24 Indésirables palombes…

- 26 « PLAIDOYER POUR LA PALOMBE »

- 29 Tribune libre - Réveillon-nous

30 feux de forêt - Le chien du paloumayre renifle les incendies criminels

32 Calendrier des fêtes de la Palombe 2017

34 Histoire - La Palombe et la religion

38 Publi-reportage - Comment monter un appeau sans danger

40 Portrait - Etre paloumayre dans le nooorrrrrd

42 Autour d’elles... - Moi, le châtaignier de taillis

45 Anecdote - On rim’ailleurs !

46 Chiens - Esprit de famille et action de chasse

48 « LA Tête DANS LE CIEL... »

52 ITALIE - Comment dresser des volantini

56 LES RECETTES DU PALOUMAYRE

55 Dessin humoristique de Serge FAVAL

 
EDITO

A quand des paloumayres classés nuisibles ?

Faut-il vraiment rejoindre le camp des pessimistes et envisager à plus ou moins long terme de tirer un trait définitif sur notre chasse à la palombe ? Les différents arrêtés préfectoraux classant notre oiseau au rang des espèces nuisibles faisant peser une menace mortelle ont été mal ressentis par la plupart d’entre nous.
Il reste quelques irréductibles optimistes faisant confiance à la sagesse humaine pour relativiser le danger. Les pessimistes attendent une réaction de notre part, elle arrive dans le présent numéro. Mais on connaît aujourd’hui l’importance des lobbies, on a pu la mesurer dans quelques opérations médiatisées à propos des chasses traditionnelles, dans les Landes notamment.
Le problème qui nous est posé est tout à fait différent. Il s’agit purement et simplement de considérations économiques. Les agriculteurs victimes de la sédentarisation de l’espèce font pression sur les Préfectures par le biais des Fédérations départementales de chasseurs pour que la palombe, (qu’on persiste à appeler « pigeon ramier »), soit classée espèce nuisible.
Si on peut comprendre que chacun souhaite pouvoir vivre dignement de son travail, on peut se poser des questions sur le bien-fondé de telles actions. Les chasseurs de palombes, que cela plaise ou non, sont, eux aussi, des acteurs de la vie économique, ne serait-ce que par la taxe dont ils s’acquittent pour pouvoir pratiquer leur loisir.
Doivent-ils eux aussi être classés « nuisibles » ?

René LAFFORE, rédacteur en chef

EXTRAITS D'ARTICLES
  • Tradition et évolution de la palombière
  • Indésirables palombes...
  • Comment monter un appeau sans danger?
 
LA RECETTE

Poulpe en salade de bonnottes


Ingrédients :
Pour 4 personnes :
500g à 1kg (selon le goût) de poulpe cuit sous vide (si pas frais)
800g de Bonnotes de Noirmoutier
1 Petite boite d’anchois à l’huile
1 botte d’oignons frais
1 gousse d’ail
4 œufs de ferme
4 piments verts et 4 rouges d’Anglet
Olives vertes et noires
Herbes fraîches
Sel de Salies - Piment d’Espelette - Moulin à poivre - Huile d’olive - Vinaigre de sagarno

Difficulté : très facile

Progression de la recette :
Si le poulpe est frais, frappez-lui les tentacules avec un maillet ou un rouleau à pâtisserie afin de l’attendrir. 
Cuire 10 à 15mn selon grosseur dans un court-bouillon vinaigré et bien relevé. 
Si le poulpe est surgelé, il sera inutile de le frapper. Sinon, achetez-le sous vide.

Cuire les pommes de terre Bonnottes de Noirmoutier avec la peau dans de l’eau salée.
Cuire les œufs pendant 9 mn puis les rafraichir.
Nettoyez les piments, ôter les pépins et émincer.
Émincer les oignons frais, feuilles comprises.
Concasser les herbes (persil, aneth, cerfeuil) en gardant quelques feuilles pour la décoration finale.

Faire chauffer le poulpe dans le bouillon de cuisson ou, s’il est sous vide, chauffer la poche dans de l’eau chaude. 
Découper en rondelles ou en lanières selon votre goût et votre dextérité.
Émincez les pommes de terre tièdes et mélangez avec piments et oignons, puis les herbes concassées. 
Assaisonnez d’huile et de vinaigre, relevez avec du piment d’Espelette.
Disposez sur un plat, surmontez des morceaux de poulpes, décorez avec les anchois œufs durs 
coupés, olives et morceaux d’herbes.

Voilà une bonne salade d’été pour épater vos amis en parlant des belles bleues qui viendront 
en automne, accompagner cèpes et castagnes.

  • n°58
  • n°57
  • n°56
  • n°55
  • n°54
  • n°53
  • n°52
  • n°51
  • n°50
  • n°49
  • n°48
  • n°47
  • n°46
  • n°45
  • n°44
  • n°43
  • n°42
  • n°41
  • n°40
  • n°39
  • n°38
  • n°37
  • n°36
  • n°35
  • n°34
  • n°33
  • n°32
  • n°31
  • n°30
  • n°29
  • n°28
  • n°27
  • n°26
  • n°25
  • n°24
  • n°23
  • n°22
  • n°21
  • n°20
  • n°19
  • n°18
  • n°17
  • n°16
  • n°15
  • n°14
  • n°13
  • n°12
  • n°11
  • n°10
  • n°9
  • n°8
  • n°7
  • n°6
  • n°5
  • n°4
  • n°3
  • n°2
  • n°1
 
 
Abonnement
N° 58
PRINTEMPS 2018

D

La Boutique