Toutes les Revues N° 57 - HIVER 2017

4 L’écho Des Cabanes…

10 DOSSIER MIGRATION : 

- 10 Tapis bleu et gueule de bois

- 16 Les couloirs changent

- 18 ITALIE : Une migration exceptionnelle

- 22 Les paloumayres racontent leur migration...

31 PUBLI-REPORTAGE - Un bijou de palombe

32 Le calendrier du paloumayre 2018

34 PALOMBES ET RUGBY - FRANÇOIS MARIETTA : Deux passions pour un seul homme 

36 RECHERCHE - Les balises Argos : un formidable outil

39 Les mots gascons des paloumayres

40 TRIBUNE LIBRE - La nostalgie d’un « palombier »

42 PASSION - Bois d’Oloron : Quand les colombins sauvent la situation

44 ELEVAGE - Les « Volantini » tourangeaux

46 Autour d’elles... - Moi, le légume de la forêt

50 CHIENS - Éduquer son futur partenaire

52 « LA TETE DANS LE CIEL... » - Comment je suis devenue pioc

57 Dessin humoristique de Serge FAVAL

58 LES RECETTES DU PALOUMAYRE

 
EDITO

Le cerveau du paloumayre

Les comptages confirment l’impression ressentie par la grande majorité de nos observateurs-chasseurs : l’espèce pigeon ramier se porte plutôt bien. Un hivernage massif et une sédentarisation de plus en plus importante auraient pu faire craindre une migration complètement chamboulée. Il n’en a rien été heureusement, même si comme chaque année, certains paloumayres ont été  mieux servis que d’autres.
Mais une migration abondante ne signifie pas forcément des prises importantes. D’un peu partout, nous parviennent des échos relatifs à la difficulté croissante à poser les oiseaux, « elles voient trop d’appeaux », « on dirait qu’elles ont peur des appelants ».
Les chasseurs se perdent en conjectures pour essayer de trouver une explication à leurs déboires.

Bien sûr, tout serait simple s’il suffisait de faire voleter un pigeon ou une palombe pour que tout un vol se pose. N’importe qui pourrait se prendre pour un grand chasseur ! Peut-être que l’oiseau a évolué, peut-être que les pièges de toutes sortes qu’il rencontre sur son chemin l’ont rendu de plus en plus méfiant, mais plutôt que de se lamenter le chasseur doit sans arrêt se remettre en question.
La pose devient difficile ? Devenons plus malin que l’oiseau. De nouvelles techniques apparaissent régulièrement, continuons à réfléchir...
Que diable le cerveau d’un paloumayre vaut bien celui d’une palombe !

René Laffore, Rédacteur en chef

EXTRAITS D'ARTICLES
  • Tapis bleu et gueule de bois
  • Les couloirs changent
  • Les balises Argos : un formidable outil
 
LA RECETTE

Courge délicata rôtie et farcie 

Difficulté : facile
Ingrédients : (pour 2 personnes)

-1 courge délicata 800g à 1kg

Farce :
-20 cm de txistora cuite et taillée en 
tronçon (ou cubes de chorizo frais) 
-1 oignon ciselé
-100 g de riz cuit
-1 petit suisse 
-50 g de fromage râpé !
-sel, piment d’Espelette

Progression de la recette :
Cuire au four à 200° une courge pour deux personnes.
Laisser refroidir et couper en deux par la moitié, en long.
Épépiner saler et remplir de la farce fine.
Enfourner à 200° pendant 15mn après avoir parsemé un peu de chapelure et, ou au choix de fromage râpé.


Chou-fleur rôti au four

Difficulté : facile
Ingrédients : (pour 4 personnes)

-1 chou-fleur
-Sel, poivre, curcuma, beurre
-Fromage râpé 


Progression de la recette :
Dans une casserole faire bouillir le chou-fleur entier pendant 3 minutes et mettre à égoutter ;
Faire fondre 100 g de beurre dans un bol avec du sel, poivre et le curcuma (ou curry ou autre épice) selon votre goût.
Poser le chou-fleur dans un plat à tarte, le badigeonner à l’aide d’un pinceau de beurre assaisonné.
Enfourner à 200° pendant 10 mn. Finir le beurre en re-badigeonnant au pinceau, parsemer de fromage râpé et ré-enfourner 20 mn à 170°. 
Servir en garniture de viande ou poisson.
Un régal !


Millefeuille de butternut au boudin basque

Difficulté : facile
Ingrédients : (pour 4 personnes)

-Partie haute de butternut ou de courge de Nice
-Une boite de boudin artisanal
-Moutarde à l’ancienne 
-Echalote
-Sel, poivre, Piment d’Espelette

Progression de la recette :
Tailler des disques de courge, régulièrement et les passer à la poêle avec du beurre, saler poivrer.
Tailler à l’emporte-pièce(cercle) et enfermer dans un papier film avec une noix de beurre.
Faire fondre une boite de boudin dans un bol, au four à mico-ondes, touiller à la fourchette et ajouter une échalote ciselée très finement et de la moutarde à l’ancienne selon votre goût. Si la mixture est trop molle, ajouter un peu de chapelure.
Dans un cercle poser un disque de courge, puis ajouter de la pâte de boudin, et monter par couches de 
courge et de boudin.
A déguster tiède ou chaud.

  • n°58
  • n°57
  • n°56
  • n°55
  • n°54
  • n°53
  • n°52
  • n°51
  • n°50
  • n°49
  • n°48
  • n°47
  • n°46
  • n°45
  • n°44
  • n°43
  • n°42
  • n°41
  • n°40
  • n°39
  • n°38
  • n°37
  • n°36
  • n°35
  • n°34
  • n°33
  • n°32
  • n°31
  • n°30
  • n°29
  • n°28
  • n°27
  • n°26
  • n°25
  • n°24
  • n°23
  • n°22
  • n°21
  • n°20
  • n°19
  • n°18
  • n°17
  • n°16
  • n°15
  • n°14
  • n°13
  • n°12
  • n°11
  • n°10
  • n°9
  • n°8
  • n°7
  • n°6
  • n°5
  • n°4
  • n°3
  • n°2
  • n°1
 
 
Abonnement
N° 58
PRINTEMPS 2018

D

La Boutique